lundi 3 mai 2010

Pages 14 et 15


8 commentaires:

Zongo a dit…

C'est vraiment terrible.
Avec les pages, ton histoire prend une sacrée consistance. Je croise les doigts pour une éventuelle sortie papier (un jour ?)... que j'achèterai direct :)

manu-xyz a dit…

Ha c'est vraiment magnifique mon bon erwann. Et comme Zongo, je suis d'accord sur la tournure que prend l'histoire.

Eric a dit…

je pense que vraiment beaucoup de personne se reconnaitrons dans ton récit ^^
J'entre dans la vie professionnelle et je suis déjà dans le même état d'ésprit...
dans l'incompréhension total du pourquoi de la chose (bon pour le moment c'est le resenti que j'ai de ton petit bout de récit :o)

Ergot a dit…

En plus du dessin me laissant sans voie, je me prend de plus en plus à l'histoire et a ce ptit cabot, comment faire pour ne pas s'y reconnaitre...
J'aimerais arriver, un jour dans ma "soulographie", à un travail d'une telle qualité.
Vivement la suite, vite, vite

bertrand a dit…

Et ouais : le travail, c'est la liberté !

Pierre Cirelli a dit…

Superbe oO
L'histoire commence à bien se mettre en place j'accroche !

N.B a dit…

les planches sont vraiment belles!!! super blog

see you soon
http://filmschronicles.blogspot.com/

ayoli a dit…

Merci :)
L'histoire se met en place, oui.
On en arrive à cette incompréhension dont tu parles Eric. Et on n'est pas près d'en sortir...